logoFleurir son jardin

Les jardineries: techniques de vente et conseils d'achats pour les jardiniers

 

Le mois d'avril et surtout mai sont les mois où l'on dépense le plus pour le jardin et évidemment pour les annuelles qui fleuriront tout l'été.

Les statistiques le montrent, la jardinerie est l'endroit de prédilection pour l'achat de fleurs mais aussi de matériels annexes destinés au fleurissement du jardin.

Mais savez vous, que ces espaces de vente, comme d'autres sont étudiés pour faire acheter plus que ce qu'on avait prévu en y entrant...

Loin de l'esprit paranoïaque que pourrait laisser suggérer ce dossier (le marketing nous manipule...) voici comment ce type de commerce organise sa saison et comment faire des achats en toute connaissance de cause.

Et enfin un portrait de ce qui pourrait être la jardinerie idéale...

 

Avril/Mai: le coup de feu dans les marchés couverts

 

En fonction des résultats de l'année passée des objectifs de vente sont fixés en prenant en compte le contexte économique actuel ( crise oblige le marché des fleurs est quelque peu en berne).

Pour le matériel  non végétal ( engrais, poterie, etc.) les commandes sont réalisées bien avant la saison ( plusieurs semaines).

 

Pour les végétaux (fleurs) qui sont des denrées hautement périssables les commandes du magasin  aux producteurs sont réalisées quelques jours avant un gros week-end de vente en tenant compte des prévisions météo.

 

Importance de la météo: le responsable du marché couvert commande en fonction du temps qu'il va faire en fin de semaine car il y a beaucoup moins de ventes lorsqu'il pleut. Cela a une incidence considérable sur le choix de fleurs en magasin.

 

Lorsque les ventes sont concentrées sur une courte période les vendeurs sont parfois trop occupés à remplir les tablettes qui se vident de végétaux et cela au détriment du conseil client. C'est regrettable pour nous, clients,  mais à leur décharge le sous effectif en est souvent la cause, sans toutefois généraliser.

 

Techniques de vente

 

jardinerieSyndrome IKEA....
Avez vous remarqué qu'avant d'arriver au rayon des végétaux il vous faut traverser toute la jardinerie, obligé d'emprunter un chemin qui relève parfois de l'irrationnel? C'est ce que j'appelle le syndrome IKEA du nom de la célèbre marque de meuble suédois qui est une des grandes représentantes de ce principe.

 

Choc visuel chromatique...
Un fois que vous aurez atteint votre objectif (le marché aux fleurs) vous arriverez ébahis (souvent inconsciemment) devant des surfaces colorées uniformes provoquant parfois une forme d'excitation ( c'est sûrement le rouge des Géraniums...). Vous voilà pris d'une envie irrépressible d'emporter chez vous un peu de ces couleurs pour votre jardin.

 

Achats hautement imprévus...
Vous avez fait vos achats de plantes fleuries et vous vous apprêtez à quitter le marché couvert direction les caisses lorsque vous remarquez une plante inconnue en bout de gondole. Elle est belle, intrigante et originale mais vous ignorez ce que c'est malgré l'indication d'un nom énigmatique. Vous cherchez renseignement auprès d'un vendeur mais il est trop occupé. Vous vous dites alors: " tant pis je la prends".

 

Achats hautement imprévus 2...
Direction enfin les caisses! Vous êtes pressé mais il y a du monde, c'est alors que vous prenez un raccourci et votre regard se pose sur une bouteille colorée sur laquelle figure le slogan: " Nouveau engrais X surpuissant pour des fleurs plus belles et luxuriantes". Qu'a cela ne tienne, celui de l'année dernière ne vous a pas donné satisfaction et il n'en reste presque plus de toute façon!

 

Voici donc un florilège très simplifié  et non exhaustif des techniques utilisées pour vous inciter à acheter. Certaines personnes sont plus sensibles que d'autres à ces incitations et en avoir conscience ne garanti pas que vous y résisterez.
Un consommateur averti en vaut deux...

 

Conseils d'achats

 

Faire une liste précise des plantes et produits dont vous avez besoin avant de se rendre en magasin pour éviter de perdre du temps


Ne pas faire ses achats de plantes fleuries trop tôt dans la saison, surtout dans les zones situées au nord de la Loire même si on trouve des géraniums en magasin au mois d'avril.


Ne pas se laisser tenter par une plante nouvelle et inconnue, sans conseil de la part d'un vendeur, au risque d'être déçu. Si vous ne trouvez pas l'information en magasin prendre une photo de la plante avec votre téléphone portable et/ou noter le nom puis faire des recherches dans un livre ou sur le net.


Pour ce qui est des engrais à fleur ne pas se laisser tenter par des emballages colorés avec des slogans accrocheurs et préférer des produits biologiques souvent moins bien mis en valeur en rayon mais plus naturels


Certaines fleurs sont si simples à réaliser soi même par le semis qu'il est parfois inutile de dépenser de l'argent pour les acheter toute faite en godets.


On trouve parfois des suspensions fleuries déjà pré cultivées en jardinerie mais elles s'avèrent peu vigoureuses après quelques semaines passées dans votre jardin: ce problème vient de leur mode de culture. Un conseil, acheter les plantes, le terreau, et le contenant séparément et faites les vous mêmes.


Évitez d'acheter des plantes vendues dans de très petits godets même si vous pensez faire des économies par rapport aux mêmes plantes vendues plus chères dans des pots normaux. Cultivées dans de petits contenants chez les producteurs industriels, elles sont nourries à grand renfort d'engrais ce qui ne garantit pas une reprise optimale une fois chez vous.

 

Portrait de la jardinerie idéale

 

Voici quelques points à améliorer en matière de présentation des végétaux et de service dans certains points de ventes.

 

De la présentation....

Un espace de vente où les végétaux et particulièrement les plantes à fleurs seraient l'objet de mises en scènes imaginatives loin des alignements uniformes présentés encore actuellement. Cela permettrait de suggérer des idées aux clients en panne d'imagination.

Présence de petits jardins annexes au point de vente permettant la mise en situation des plantes vendues toujours dans le but de stimuler notre esprit créatif.

 

...des conseils...

Beaucoup plus de conseils dans l'ensemble des rayons pour ne pas laisser le client livré à lui même devant l'important choix de végétaux et produits en tout genre.

J'ai vu il y a quelque temps une jardinerie mettre en place un système avec un bouton situé dans chaque rayon permettant d'appeler le vendeur concerné. Je trouve l'idée intéressante  (bien que pas tout à fait nouvelle) à condition de se donner les moyens d'assurer un service de qualité.

 

... et des services.

Les services se développent pour la vie de tous les jours, alors pourquoi pas en jardineries?
Pourquoi pas mettre en place pendant des périodes ponctuelles un service de rempotage pour les fleurs que vous avez achetés?

Réalisation de suspensions ou de jardinières sur mesure adaptées à la saison, évitant un chantier de rempotage fastidieux sur le minuscule balcon de votre appartement, etc.

Les applications de ce type de service sont multiples.

 

Crédit photo: © Tyler Olson - Fotolia.com